Faites-vous semblant vous aussi ?

Question osée me direz-vous ? Mais je sais que c’est vrai pour beaucoup de gens et beaucoup plus qu’on peut penser.

Une expérience inattendue

J’ai vécu toute une expérience quand j’étais conseillère en placement. Je vous raconte. J’avais une cliente, qui faisais affaires avec moi depuis une quinzaine d’années et dès les débuts de notre relation, elle m’a toujours laissé croire qu’elle avait de bonnes connaissances et semblaient toujours bien comprendre. Tout allait bien.

Un jour, elle est assise devant moi et nous parlons de ces placements et des revenus que ses placements lui procurent. Comme je vous mentionnais, elle m’a toujours laissé croire qu’elle était connaissante mais cette fois-ci, l’intuition me pousse à lui poser une question et je lui demande si elle connait la différence entre un revenu d’intérêt, un revenu de dividende et un gain en capital. Elle me dit non, tout simplement. J’étais sidérée.

Comme je savais que j’avais toujours bien agit pour elle, je n’avais pas d’inquiétude mais j’étais triste de voir qu’elle n’avait jamais osé rien dire. Elle ne voulait probablement pas avouer son ignorance dans ce domaine.

Suite à cette expérience, je me suis mise à observer beaucoup plus le comportement des gens face aux investissements. Et oui, il y a des gens qui n’ont pas beaucoup de connaissances en finances, ils le disent et posent des questions. Il y a une proportion encore plus grande de gens qui ne comprennent pas les finances et ne le disent pas. Dans les milles et un sondage que j’ai lu depuis l’an dernier, il y avait le commentaire d’un sondé qui disait : Quand je ne comprends pas et que je vois que mon conseiller insiste sur un point, je me dis que ça doit être important, donc, j’acquiesce.

Parce que parler d’argent, c’est tabou !

Pourquoi est-on gêné de notre manque de connaissance financière ? Parce qu’on a l’impression que tout le monde est connaissant sauf nous.

On ne sera pas gêné (pour une fille plus particulièrement) de dire qu’on ne connaît pas la mécanique. Ça ne sera pas mal vu, ça sera même compréhensible. Mais l’argent…

L’argent, les finances, pourquoi c’est tabou ? Il y a un malaise social de parler d’argent et de finances.

Comment faire pour devenir à l’aise ?

Je suis d’accord avec le fait qu’on ne veut pas étaler sur la place publique combien d’argent on a ou quel est notre niveau d’endettement. C’est très personnel.

Mais comment être à l’aise de parler d’argent et de finances ?

Si on se donnait comme mission d’enseigner à nos jeunes les rudiments de l’argent. Par exemple, si vous leur dites qu’avec l’argent gagné, ils peuvent tout dépenser mais ils pourraient aussi en épargner une partie.

Je me rappelle de clients que j’ai eu quand j’étais conseillère en placement. C’était exactement ce qu’ils avaient fait. Ils avaient enseigné à leurs adolescents à mettre de l’argent de côté. Ils leurs avaient parlé de projets qu’ils pourraient réaliser plus tard, comme l’achat d’une voiture ou d’une maison.

Ils avaient insisté sur l’importance de poser ce premier geste. Les enfants ont écouté leurs parents et aujourd’hui, je peux vous affirmer que l’un deux a réussi à s’acheter une propriété au début de la vingtaine.

Les parents ne se sont pas gênés de demander de l’aide pour aider leurs ados le plus possible à acquérir les connaissances dont ils avaient besoin.

Dans cette famille, l’argent n’était pas tabou, c’était un sujet normal comme faire la vaisselle. Ces jeunes ont découvert l’outil important que peux devenir l’argent.

J’ai connu ces ados qui sont devenus de jeunes adultes. Ils avaient soif de connaissance parce qu’ils ont compris qu’approfondir leurs connaissances financières les amèneraient à un niveau supérieur.

Est-ce qu’on ne pourrait pas faire comme ces parents qui ont réussi à enseigner assez de rudiments de base à leurs enfants pour faire en sorte que l’argent n’est pas un sujet tabou mais un outil qui peut travailler pour nous !

Oui mais j’ai peur de ne pas en savoir assez !

J’étais certaine que vous me diriez ça ! Vous n’avez pas besoin d’être ultra connaissant ! Faites comme ces parents dont je vous parlais, commencez à en parler, parlez leur de l’importance de mettre de l’argent de côté pour réaliser des projets, pour qu’ils sentent qu’ils deviendront maître de leurs finances.

Ils vous posent des questions dont vous ne connaissez pas la réponse ? Pourquoi ne pas leur dire : « on va aller chercher la réponse ensemble ». Parce qu’il n’y a pas de mal à ne pas connaître quelque chose.

Un petit geste qui peut faire toute la différence

Juste ce petit geste aidera à ce que l’argent devienne moins tabou. Ce petit geste fera que nos jeunes voudront comprendre davantage la gestion des finances. Le fait de parler d’argent avec nos jeunes fera en sorte qu’un jour, plus personne ne fera semblant de connaître les investissements.

Barbara Demers, spécialiste en éducation financière

Partagez l'article !
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin

Les commentaires sont fermés.

Finances personnelles