Le conseiller-robot, est-ce pour vous?

Dites-moi, avez-vous déjà entendu parlé des conseillers-robots ? Encore quelque chose de nouveau pour nous mêler un peu plus ?

Et ce n’est pas une mode, c’est un nouvel outil qui a été créé pour répondre à un besoin d’investissement.

Démystifier le conseiller-robot

C’est une plateforme en ligne qui vous permet de faire des placements, généralement des FNB (fonds négociés en bourse), sans avoir à les choisir.

Le FNB ressemble à un fonds mutuel sauf qu’il est acheté en Bourse. Les FNB ont pris énormément d’ampleur dans les dernières années. Ses principaux avantages sont les bas frais de gestion et son type de gestion passive qui fait en sorte que vous ne subirez pas les mauvaises décisions possibles d’un gestionnaire de fonds mutuels.

À l’ouverture d’un compte, vous devez compléter un questionnaire. Le conseiller-robot veut vérifier vos objectifs et votre tolérance au risque. Une fois fait et votre argent déposé, il fait les placements pour vous, selon les réponses au questionnaire que vous aurez données.

Le conseiller-robot va rééquilibrer automatiquement votre portefeuille. Vous n’avez même pas besoin d’y penser ! Rééquilibrer un portefeuille veut dire diminuer ou augmenter des investissements en fonction des objectifs. Si par exemple, selon vos objectifs et tolérance au risque, votre portefeuille devrait contenir 35 % d’actions canadiennes et qu’à une date de réévaluation, il est rendu à 40 %, le conseiller-robot diminuera automatiquement de 5% la portion en action canadienne.

Tout se fait sans que vous ayez besoin de parler à quelqu’un ! Vous aimeriez parler quand-même à quelqu’un ? C’est possible ! La loi canadienne oblige les firmes de conseillers-robots à vous attitrer quelqu’un pour vous servir au téléphone si vous en avez besoin.

Comprendre les avantages

Le plus bel avantage est qu’il permet à encore plus de gens de pouvoir faire des investissements, ça devient plus accessible pour tous. Tout le monde n’a pas le goût ou encore la capacité de choisir ses placements. Le conseiller-robot le fait pour vous. Et il y a au départ un principe très important qui est pris en compte : vous êtes automatiquement diversifié !

Un des principaux avantages, c’est les frais. Sans entrer dans la détaillite, un fonds mutuel classique coûte en moyenne 2.2 % annuellement. Les FNB coûtent en moyenne 0.30%. Toute une différence ! N’oubliez pas que vous aurez à payer des frais de gestion avec le conseiller-robot. Vous vous en tirerez avec un frais moyen d’environ 1 %. C’est toute une économie !

Un autre avantage, est que vous n’avez pas besoin de choisir les FNB. Il y en a 400 au Canada et plus de 1900 aux États-Unis ! Le conseiller-robot les choisis pour vous.

Un des derniers avantages est le rééquilibrage automatique. Ça enlève les décisions émotives qu’on pourrait prendre pour nos placements. Les émotions ne sont pas toujours bonnes conseillères.

Il y a aussi des désavantages !

Tout n’est pas parfait ! Les FNB sont des fonds de gestion passive. Ils sont le reflet d’un indice boursier choisi par un gestionnaire. Vous ne pourrez donc pas faire un meilleur rendement que le marché. Ce qui veut dire que si l’indice choisi fait 8 % par exemple, vous ferez un peu moins que 8 % mais vous serez proche.

Un autre désavantage est le fait qu’il ne vous donne pas de conseils. Il agit, c’est tout. Vous n’avez pas l’avantage du conseiller qui peut vous expliquer pourquoi certains gestes sont posés ou pourquoi il vous fait une recommandation. Il ne faut pas sous-estimer les bienfaits d’un conseiller qui vous aide dans l’apprentissage en investissement.

Un des derniers désavantages est le rééquilibrage automatique. En effet, le rééquilibrage automatique est un excellent moyen pour encore une fois ne pas se laisser emporter par des décisions émotives. Particulièrement quand ça va bien, on a l’impression et surtout l’espoir que cette situation va durer éternellement. Ça n’est jamais comme ça en bourse. Par contre, il vous fera manquer du rendement dans des marchés haussiers parce qu’il va diminuer automatiquement ce qui va bien !

C'est pour qui les conseillers-robots ?

Les conseillers-robots sont pour les gens qui veulent être autonomes dans leurs investissements et pour les gens qui veulent payer moins de frais.

Il faut être conscient que le conseiller-robot ne remplace pas le conseiller humain.

En 2016, il y avait 11 firmes qui offre les services de conseiller-robot :

  • Portefeuille futé BMO;
  • Invisor;
  • Justwealth Financial;
  • ModernAdvisor;
  • Nest Wealth;
  • Portfolio IQ;
  • Responsive Capital Mgt;
  • RoboAdvisors+;
  • Smart Money Capital Management;
  • Wealthbar;

Malheureusement, seulement quelques-unes d’entre elles offrent des services en français.

Investir dans un conseiller-robot ?

Comme vous pouvez voir, le conseiller-robot n’est pas parfait ! Voici les questions que vous devrez vous poser pour faire votre choix entre un conseiller-robot ou un conseiller financier :

  • Est-ce que je préfère un conseil personnalisé ou si ce n’est pas important pour moi ?
  • Suis-je prêt à payer plus pour avoir des conseils personnalisés ou si je veux payer le moins de frais possible ?
  • Est-ce que je veux tenter de faire mieux que le marché ou si suivre le marché me satisfait amplement ?
  • Est-ce que j’ai assez de connaissances financières pour être à l’aise avec un conseiller-robot ?

Apprendre du passé

Depuis que je suis dans le domaine de l’investissement, j’ai vu apparaître les firmes de courtage à escompte. On disait à l’époque que les conseillers en placement étaient pour disparaître… Il y a eu ensuite l’arrivée des gestionnaires de portefeuille, on disait que les conseillers en placement étaient pour disparaître… et maintenant, c’est l’arrivée des conseillers-robots…

Oui, ça répond à un besoin et c’est un service qui a beaucoup de qualités. Et même si le conseiller financier ou le conseiller en placement coût un peu plus cher, il apporte de la valeur. Selon une étude de CIRANO de 2016, les gens faisant affaires avec un conseiller ont accumulé 290 % plus d’actifs en 15 ans que ceux qui n’ont pas de conseiller. C’est un pensez-y bien ! Le conseiller-robot peut quand même être un excellent départ !

Barbara Demers, spécialiste en éducation financière

© Barbara Demers - février 2017

Partagez l'article !
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin

Les commentaires sont fermés.

Finances personnelles